UP | HOME

Humanités Arts Sciences
2018-19 // L'erreur

Table des matières

Logistique

où : ici, bât Simone Veil, salle 103

quand : 17h30 - 19h30

Calendrier

  • 25.09 Pierre Hily-Blant
  • 02.10 Nicolas Buclet
  • 09.10 Yves Riazanoff
  • 16.10 Pierre Lequéau
  • 23.10 Atelier danse avec Céline Perroud et l'Hexagone de Meylan
  • interruption toussaint (semaine du 30.10)
  • 06.11 Eric Lewin
  • 13.11 Christophe Pison
  • 20.11 Jean-Pierre Chanteau
  • 27.11 Pascale Roux et Ridah Boulaâbi
  • 04.12 Martial Balland
  • 11.12 exposés
  • Semaine du 10 décembre : un autre créneau pour les exposés (rattrappage du 18.09)

Évaluation

Contrôle continu

  • présence
  • participation aux débats

Exposés

  • sur le thème de l'erreur
  • pluridisciplinaire
  • en groupe
  • carte blanche sur la modalité

Contributions

25/09 Pierre Hily-Blant / astrophysique / vivre dans une caverne

Différents termes renvoient à l'erreur en sciences : faute, incertitudes, concept.

Certaines erreurs conduisent à des catastrophes (explosion d'une fusée) : ce sont des fautes. Mais les erreurs conceptuelles ne sont pas erronnées. Elles sont le reflet de là où la science se trouve à un moment donné de l'histoire du développement humain. Ces considérations sont étudiées par la philosophie des sciences. Mais elles sont vécues par les scientifiques.

Je présenterai rapidement quelques "erreurs" célèbres, notamment celle d'einstein qui, refusant la constante cosmologique par idéologie, considérera cette erreur comme étant la plus grande sa vie.

Mais surtout, je partagerai avec vous mon problème quotidien, celui de l'observation en astrophysique : un univers projeté sur la voûte céleste, à deux dimensions, dont il faut se faire une représentation à quatre dimensions. D'où cette sensation quotidienne de voir des ombres projetées sur les murs de la grotte. De le savoir, et de savoir que je n'en sortirai jamais, conduisent à l'élaboration de méthodes ingénieuses pour redonner leur volume à ces ombres.

Diapos

Institut de planétologie et d'astrophysique de grenoble (ipag)
pierre.hily-blant@univ-grenoble-alpes.fr
http://ipag.osug.fr/~hilyblap/index.html

02/10 Nicolas Buclet / économie et urbanisme / erreur et capacité d'agir

Je souhaiterais relier la notion d'erreur avec les notions d'action et d'information d'un côté et d'incertitude et de risque d'autre part. Toutes ces notions devront donc être définies. Dans notre société nous cherchons sans cesse à réduire les incertitudes (à les faire passer dans la catégorie des aléas probabilisables) dans le domaine de la connaissance (connaissance scientifique mais aussi connaissance en tant que collecte d'information préalable à un choix économique ou social) afin d'éliminer l'erreur. Notre société entend prendre des décisions sûres et certaines, possiblement exemptes d'erreurs. Cette tendance à vouloir éviter l'erreur nous mène à investir toujours davantage dans la recherche d'information ou la réduction des incertitudes, à dépenser nos ressources (cognitives, financières) dans ce but, au détriment de l'action. La question qui se pose est donc celle de l'acceptation ou non de l'erreur et l'arbitrage entre la réduction de celle-ci et la capacité à agir.

Diapos du cours

Contact
nicolas.buclet@univ-grenoble-alpes.fr
Professeur à l'Institut d'Urbanisme et de Géographie Alpine
Membre du laboratoire PACTE
Université Grenoble Alpes
Tel: 04 76 82 20 45
Adresse : IUGA, 14 Avenue Marie Reynoard 38100 Grenoble

09/10 Yves Riazanoff / Danse / L'erreur : le surgissement de l'être ?

En danse, qu’il s’agisse du processus de création chorégraphique ou de l’interprétation par le danseur, l’erreur survient parfois. Source de créativité ou obstacle insurmontable, comment accueillir l’erreur ? Si ses origines sont multiples le plus intéressant me semble-t-il est ce que l’artiste en fait. Quel accueil donc pour l’erreur prévisible ou pas, pour le bancal, la glissade involontaire, la fausse note, le truc qui ne marche pas, le truc qui manque, l’indésirable qui s’obstine à réapparaître, l’embuche sur le plateau, l’intrusion de l’aléatoire, l’inconfort, le non conforme… le petit comme le grand bordel ?

Et si l'on essayait le temps d’un atelier tout en mouvement de confronter notre Ego à la notion de réussite ou d’échec ? Juste pour rire… ou pleurer !

Yves Riazanoff
yves.riazanoff@univ-grenoble-alpes.fr
Danse - Boxe Française

16/10 Pierre Le Quéau / Anthropologie / Erreurs et négociations divines

L'anthropologie nous a appris que, dans les sociétés non modernes, la transmission des savoirs passe surtout par l'expérience vécue dans le cadre initiatique : l'erreur, en ce sens, fait pleinement partie de l'apprentissage. Même si elle se paie parfois très cher, elle est en tout cas dénuée de tout caractère "fautif". Il est toutefois un domaine dans lequel elle peut être lourdement sanctionnée : introduite dans l'exécution d'un rituel, elle peut provoquer une grave perturbation dans l'ordre du monde.

Diapos

Pierre.Le-Queau@univ-grenoble-alpes.fr
0476825920
Bureau : 142
Adresse : 1251 avenue centrale 38400 ST MDH
http://www.pacte-grenoble.fr/

23/10 Hexagone Scène Nationale Arts Sciences // Erreur et création

L’erreur semble faire partie intégrante du processus de création - les artistes construisent à partir de leurs erreurs, cherchent, essayent, éliminent, recommencent, transforment, choisissent… Sont-ce des erreurs? ou des étapes nécessaires pour trouver ce qu'ils cherchent? Que faire d’une «erreur" sur scène?

Intervention de Céline Perroud, danseuse.
LIEU : RdV à L'HEXAGONE

www.theatre-hexagone.eu

  • cecile.gauthier@theatre-hexagone.eu
  • cecile.guignard@theatre-hexagone.eu
  • antoine.conjard@theatre-hexagone.eu

06/11 Eric Lewin / Sciences de la Terre / (en gestation)

Institut des Sciences de la Terre (ISTERRE)
Equipe de recherche / Service : Minéralogie et environnements
+33 (0)4 76 51 40 77
page personnelle

13/11 Christophe Pison / Médecine / Erreurs et progrès

Les erreurs en Médecine sont de différentes natures. Celles qui nous intéressent ne sont pas les "malfaçons" mais bien celles qui concernent notre compréhension des mécanismes des maladies et leurs traitements.

Je crains que la liste ne soit interminable mais in fine productrice de progrès. Je vais essayer de me concentrer sur celles qui concernent la pneumologie et singulièrement l'insuffisance respiratoire avec notamment les errements autour de l'oxygénothérapie dans la BPCO qui fait appel aux principes de la physique, de la biochimie et l’épistémologie.

Contact
Chef du Service Hospitalier Universitaire Pneumologie Physiologie
http://www.chu-grenoble.fr/content/pneumologie 
Pôle Thorax et Vaisseaux
Centre Hospitalier Universitaire Grenoble Alpes
cpison@chu-genoble.fr

20/11 Jean-Pierre Chanteau / Entre journalisme et économie / Erreur, vérité, véracité : peut-on parler de régimes de vérité ?

Ma définition de l’erreur pourrait être celle donnée précédemment par Pierre Le Quéau… Mais ne serait-ce pas une faute –une erreur?– pédagogique que de recopier son texte ? Quel est le statut de l’information ? Je proposerai de réfléchir aux frontières poreuses de l’erreur avec la vérité ou la réalité d’une part, la véracité ou le mensonge d’autre part. L’activité journalistique fournit de nombreux cas d’étude –mais est-ce si différent de la publication scientifique ? Il faudra donc réfléchir aussi au statut de la non-intention comme ingrédient constitutif d’une erreur, en même temps qu’aux effets structurels créant une situation où une erreur est produite… Peut-on parler de régimes de vérité ?

Et si tout ceci se condensait dans ce qu’on appelle aujourd'hui des fake news? Apportez vos exemples, nous pourrons en discuter !

Jean-Pierre CHANTEAU
Université Grenoble Alpes (Faculté d'économie)
http://www.riodd.net/
http://www.theorie-regulation.org/
Tel. +33 (0)6 42 18 38 59

27/11 Pascale Roux et Ridha Boulaâbi / Littérature /

Il paraît à première vue simple de définir ce qu’est une erreur ou une faute de langue. Mais les choses sont bien moins évidentes lorsqu’on met ces notions à l’épreuve du texte littéraire qui, par définition, joue avec les normes de la langue et se donne le droit de les transgresser. Elles le sont encore moins lorsqu’on parle de littératures produites en français hors de France (par exemple en Afrique ou au Québec), où, à côté du français « académique », on parle un français un peu différent – plein de fautes ou d’erreurs, diront certains ; créatif et vivant, diront d’autres. Tout cela est affaire de point de vue. Et peut-être aussi de rapports de force…

Pascale.Roux@univ-grenoble-alpes.fr
Ridha.Boulaabi@univ-grenoble-alpes.fr
Litt&Arts
http://litt-arts.univ-grenoble-alpes.fr/

04/12 Martial Balland / Biologie / Le corps mesure-t-il ?

Je vais essayer une petite approche de l’erreur en biologie en partant de la question suivante : le corps mesure t’il? Il faudra peut-être commencer se demander ce qu'est la mesure en biologie et donc introduire à un moment la notion de régulation : en effet, s'il y a mesure, dans quel but ? celui de réguler ? J’aborderai enfin probablement la notion d’homéostasie, notion très précieuse au yeux de Claude Bernard (médecin physiologiste).

martial.balland@univ-grenoble-alpes.fr
Laboratoire interdisciplinaire de Physique // Cell Mechanics
Université Grenoble Alpes
http://www.martial-balland.com/